Sorties Mars 2020

Samedi 07/03/2020 : Le BRM 200 d’Anderlecht
Par Alain Darville

Lien vers les photos (Jean-Louis, Pierre-Yves et Alain)

Lien vers les photos (Ludovic)

C’est le tour de l’Aurore-Cyclo d’organiser le BRM 200 de ce week-end. Question temps, nous sommes vernis, entre deux dépressions, il fait beau. Presque pas de vent, pas de pluie et du soleil à gogo. Et beaucoup de participants, 92 inscrits dont 73 ont rendu leur carte. Pas vraiment en manque de vélo, à voir la façon dont beaucoup roulent, ils sont déjà presque tous affutés.

Comme le canal Bxl-Charleroi est en travaux, élargissement du canal et construction d’une nouvelle autoroute à vélo, le parcours a dû être modifié à l’aller et au retour pour éviter les soucis des travaux.

Patrice refait une timide apparition, il fera un 1/3 de BRM. Lui, c’est certain, en manque de vélo depuis son Paris-Brest-Paris, il s’y remet. J’espère qu’on le reverra encore cette année. D’après ce qu’il dit, 7 mois sans rouler, les muscles ont disparu.

Comme il y beaucoup de gens à inscrire, Pierre-Yves et moi, nous ne chômons pas. Le café est vite trop petit et déborde sur la place. Les derniers arrivant à 8h pile, nous ratons le départ. Pierre-Yves, Jean-Louis, Ludovic, Yves et Kim m’attendent. On se met en mode course poursuite pour récupérer le peloton. J’ai le temps de voir que Ludovic, avec qui je vais faire la flèche de Belgique le week-end de Pâques, est vraiment costaud.

Jean-Louis a son dérailleur bloqué sur le grand plateau et ne sait plus passer les vitesses, batterie plate. Il va abréger ses souffrances et son BRM. Nous revenons sur le peloton, mais pour moi, c’est au pire moment. La côte d’Ittre fait son apparition, et je cale pour faire les derniers mètres bloqué par une voiture pour faire la jonction. Pierre-Yves avec son entrainement de pro, survole les débats et disparait.

Je continue avec Yves, Kim. Serge et Marc se sont laisser décrocher du groupe pour nous attendre.

Sous le soleil, le vélo est agréable. Cela manquait à tout le monde, et ce BRM est presque jubilatoire pour beaucoup.

Nous passons devant le plan incliné de Ronquière, rajouté au programme cette année. Il reste toujours impressionnant malgré son grand âge.

Ensuite nous longeons la Sennette. Le long de la Sennette, il y a un Ravel encore incomplet. J’attends avec impatience son achèvement (?) pour pouvoir l’emprunter, parce ce qui existe déjà, vaut la peine d’être emprunté, mais en attendant, nous prenons la route.

Un peu avant d’arriver à Strépy-Bracquegnies, nous repassons enfin devant les ascenseurs hydrauliques du Centre et la Cantine de Italiens, monuments incontournables du coin que nous avions zappés lors de nos précédents BRM.

Et c’est le 1er contrôle dans La Maison du Peuple. Lieu sympa et suffisamment grand pour accueillir la horde de cyclistes. Un peu débordée, mais très efficace, la dame au comptoir fait de son mieux pour servir asap les cyclos assoiffés.

Nous repartons dans un petit groupe, direction Binche et ensuite Jeumont via un ravel bucolique.

Et nous roulons en France, avec Solre-le-Château en point de mire, pour un 2ème contrôle.

Le retour est assez rapide. Le vent est avec nous. Les grosses montées sont terminées et on peut pousser le grand braquet. Merbes-le-Château, Maurage, petit détour pour voir un nouvel ascenseur hydraulique et ensuite, c’est la grosse remontés le long de l’ascenseur à bateaux de Strépy-Thieu.

3ème contrôle à Le Roeulx, le temps de voir partir les BBB. Pierre-Yves est déjà loin. Kim passe la barre des 150 km sans aucun problème. Il y a 1 an ½ il avait coincé après le 3ème contrôle. Cette année c’est lui qui a été gentil en nous attendant régulièrement, surtout quand ça montait.

Nous continuons sous un bon rythme, à Halle, nous prenons un nouvel itinéraire pour éviter le canal et la Chaussée de Mons.

A quelques encablures de l’arrivée, Yves teste une nouvelle façon de rouler : sa roue avant avec sa dynamo est desserrée et ballote en roulant. Un premier arrêt ne montre rien, un 2ème, et un serrage de boulon devient urgent.

Nous passons sur un tronçon avec quelques trous, quelques zigzags sont nécessaires pour les éviter, suivi d’une route en travaux, mais d’après Pierre-Yves « Ces 2 tronçons tout à fait accessibles, même pour les proprios de vélos à 7 ou 8 k€ ! 😊 ». Je ne sais pas trop qui il visait 😉.

Juste avant l’arrivée, Serge qui n’avait sans doute pas encore eu sa dose de vélo, et qui soudainement s’est rappelé qu’à vélo, on peut aussi être devant le groupe, continue tout droit, au lieu de tourner à droite et disparait. On le reverra réapparaitre quelques minutes après dans un autre groupe.

Les premiers sont arrivés à 16h, nous on était content d’y être à 17h10. Les 205 km et les 1800 m de dénivelés ont été avalés à du 25,6 de moyenne.

Michel qui devait être à Bastogne à 20h, s’était dépêché de partir plus tôt, pour se perdre, se faire lâcher par ses GPS et rentrer plus tard que nous. Kim pas fatigué, oublie son sac, que je dois ramener chez moi.

Ce fut une belle journée, beaucoup de chance sur ce coup avec la météo, les participants avaient l’air contents du parcours. Merci à eux d’être venus si nombreux, et rdv sur notre 300 du 25/04.

Le seul bémol était le café à l’arrivée qui faisait un week-end poissons, et nous ne pouvions pas rentrer à l’intérieur.  Dans le futur, il faudra les prévenir plus tôt pour éviter des collisions de calendriers.

Lien vers le parcours Strava

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close